Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Courir est à la portée de tout le monde ! Pourquoi ?

Courir est à la portée de tout le monde ! Pourquoi ?

Déjà parce que si moi j’y suis arrivée tout le monde peut y arriver !

Certes, je cours à ma vitesse qui est plutôt une vitesse lente mais j'ai fini 2 marathons. Je sais que mes temps sont plus que bof … Mais attention je reviens de loin en terme de running je peux vous le garantir.

Pour expliquer  je remonte aux années 800 ? Allons-y.

Mon premier contact avec le running : Les fameux cross de l’école ou comment je me cachais derrière les arbres du Bois de Boulogne lorsque mon prof d’EPS me demandait de faire le tour du Lac. C’était juste impossible pour moi, je n’en avais pas l’énergie, pas l’envie bref NO WAY !

Ensuite je suis devenue sportive, du moins je suis devenue accro à un sport de 12 ans à 18 ans : LA BOXE FRANCAISE

J’ai fait des entrainements à hauteur de 2 fois par semaine puis je suis passée à 4 fois par semaine. Ensuite j’ai fait des compétitions et je suis même devenue Vice-championne cadette de France de je ne sais plus quelle année. On n’était pas nombreuses à l’époque c’était plus accessible. L’aspect paradoxal c’est que malgré tout ce sport j’étais plus ronde, j’avais 10 kg de plus.

Pour me préparer à la compétition mon entraineur de boxe m’a demandé de courir, quoi courir je rêve ???

Et me voici partie pour les premiers fractionnés de ma vie à 16 ans, pffffff, j'ai peiné, j’ai aimé mais je n’ai pas recommencé après ça.

Puis j’ai fait des stages de boxe ou tous les matins on partait au réveil, à jeun, courir dans la savane et vous savez quoi je n’arrivais pas à suivre le groupe et je me perdais du coup, tous les matins !

Quand je retrouvais mon chemin et que je parvenais à rejoindre tout le monde, ils étaient tous au petit déjeuner. Quand j’y repense je me marre !

Grand bond en avant, je traverse un désert sportif de 18 ans à 33 ans, plus rien ! Je ne fais rien mais je me plains de mes rondeurs après mes 2 grossesses, je chouine jusqu’au jour où une copine me dit en septembre : on se met à courir ? Quoi encore mais je pensais que c’était fini cette histoire.

Samedi matin 10h j’ai 33 ans et je cours dans ma ville avec 3 copines décidées à perdre un peu de poids. J’étais au bout de ma vie après 15 minutes de footing limace. Mes copines ont eu beau m’encourager : « aller… on marche et on repart ». Il n’y avait pas moyen de repartir, j’étais arrivée au bout de ce que je pouvais faire, c’était décevant.

Le plus important à ce moment-là quand tu es dans une dynamique sportive, c’est d’y retourner, et vite, ne pas lâcher ! De ne pas rester sur les impressions de la première sortie.

Car le deuxième samedi j’arrive à tenir 25 minutes et là un déclic s’est déclenché. La magie du running a commencé à opérer ce jour-là.

Déclic running !!!

Déclic running !!!

Samedi suivant 40 minutes ! J’étais capable de courir 40 minutes j’étais fière, heureuse et bien dans ma tête, un bien fou ce footing hebdomadaire, je ne pouvais plus m’en passer.

Ensuite les copines ont commencé à fléchir en rentrant dans l’hiver, on s’est retrouvé à 2, et on a fini par avoir une bonne cadence, 3 footings par semaine, tranquillement à notre rythme pour la santé et le plaisir, pendant 3 ans. Qu’il pleuve, qu’il neige, qu’il vente on ne manquait aucune sortie, on s’habillait en conséquence.

Puis j’ai eu envie de me tester sur des 10 km, mon premier en 1h08 (10 km du Bois de Boulogne) puis sur des semis, mon premier celui de Paris en 2h40, ça avait été une grande souffrance.

Ensuite ma copine m’a lâchée au profit du tennis je me suis retrouvée perdue, courir seule j’avais jamais fait, ce n’était pas simple. Mais au bout de 6 mois je n’avais plus besoin de personne pour faire mes 3 sorties hebdo.

Puis j’ai eu envie de faire mieux et je me suis inscrite à un club d’Athlétisme, ce sport individuel est quand même plus sympa à plusieurs.

Aujourd’hui j’ai 42 ans et je suis marathonienne !

  • 2015 / 5h12 Rotterdam
  • 2016 / 4h52 Rotterdam
  • 2017 / cette année j’ai connu un échec au marathon de Paris, une douleur est survenue qui m’a empêchée de finir

J’ai fini 2 marathons, ce sont 42,195 km. Ca me paraît énorme même après les avoir courus ….et en plus je recommence ! le prochain ce sera Frankfurt le 29 octobre 2017.

Incroyable pour une fille qui se cachait derrière les arbres pendant les échauffements du cours d’EPS.

Si j’y suis arrivée tout le monde peut y arriver, si ça peut motiver certaines d’entre vous je serais ravie ! il faut se lancer …Vive le sport !

 

Tag(s) : #Entraînement, #Portrait, #Marathon

Partager cet article

Repost 0