Les foulées de Beaune 2018

Je me retrouve pour la première fois sur une course où on mange et on boit !

Un peu dans l'esprit marathon du Médoc (du moins de ce que j'en ai entendu car je l'ai jamais couru)
 
Plusieurs nouveautés pour moi sur ce week-end : 
  • Je découvre un coin, la ville de Beaune en Bourgogne
  • Je fais partie de la Team presse New Balance
Je fais comme à mon habitude, je reste authentique, je partage l’événement en story instagram et en publication des moments qui  m'importent le plus. Et il y en a eu beaucoup ! Si tu me suis sur insta tu as dû le remarquer  clique ici pour mon quotidien sportif en image
 
Vendredi, je finis ma journée de boulot je fonce à la gare de Lyon pour y rejoindre la team NB :  Cecilia alias cheeky_blueberry ,  Maud alias Petit Gouter et Constance alias  Cocoobongo. Nous avons 3 h de train c'est rapide, nous arrivons et passons la soirée  avec l'organisation et les partenaires de la course avec qui nous discutons tout au long de la soirée. Vivre cette expérience de l'intérieur est très intéressant. Il y a aussi la dégustation de vin, plutôt nouveau aussi pour moi car je n'en bois jamais.J'ai plutôt fusionné avec le buffet salé/sucré. Nous rencontrons l'adjoint au maire un personnage fort sympathique, l'accueil est top à Beaune !
Vin de Beaune, jus d'orange et hamburgers !Vin de Beaune, jus d'orange et hamburgers !

Vin de Beaune, jus d'orange et hamburgers !

On fini presque la soirée en dansant, on a du mal à croire que le lendemain on a une course.
Le lendemain je me réveille dans un charmant hameau et enfin on voit le paysage de jour, j'avais hâte, c'est magnifique.
 
   
Petit déjeuner au coin du feu
Petit déjeuner au coin du feuPetit déjeuner au coin du feu
Petit déjeuner au coin du feu

Petit déjeuner au coin du feu

Le matin on part récupérer les dossards, petit tour dans les stands comme d'habitude. Un long coup d’œil chez New Balance, un stand plus petit qu'à Marseille-Cassis, mais on pouvait y trouver de bonnes affaires.
 
Dossards en poche, au taquet les filles !! Bon il fait 2 degrés !

Dossards en poche, au taquet les filles !! Bon il fait 2 degrés !

Ensuite nous partons à la découverte de Beaune.
Les foulées de Beaune sont à 13h40 et le semi 14h00.
Les foulées de Beaune 2018
Première fois que je cours tout juste après le déjeuner. On verra comment mon corps gère cette histoire. Je me lance sur les foulées avec Constance pour 10,400 km. Maud et Cecilia font le semi.
 
La ville se remplit petit à petit de coureurs, le ciel est nuageux et l'après-midi il fait 5 degrés, parfait pour courir. Par contre pour attendre un peu moins.
Un repas léger avalé, j'enfile mes gants je garde ma veste fine pour conserver un peu de chaleur et on se dirige vers le départ plutôt détendues. Le départ se fait très rapidement. On voit des coureurs déguisés qui ne manquent pas d'imagination.
 
Je dis à Constance de ne pas m'attendre d'aller à son rythme je sais qu'elle en a sous le pied et je culpabilise toujours si je vois qu'on m'attend. Qu'on se fasse plaisir chacune à son niveau !
L’objectif pour moi c'est de profiter de l'ambiance, des ravitos ......
Top départ,  c'est parti ! C'est tranquille jusqu'au km 4, on court entre les vignes, plutôt plat, ça bouchonne un peu sur certains chemins étroits mais je ne suis pas pressée moi ça me va bien. il y en a qui doivent râler par contre...
 
J'arrive au ravito au km4 : des abricots secs ok, des bananes ok, des pruneaux.... ah plutôt étrange en pleine course. Qui se dit : Tiens je vais me flinguer le transit pendant la course ? Ba moi à ce moment là sûrement....  Car j'adore les pruneaux,  alors  je prends le risque. En fait tout va bien se passer, mon transit et moi allons bien.
 
Mais où est le vin ? je suis venue pour le vin moi ! je ne le vois pas ! ah si là dans un coin le monsieur derrière son tonneau ouf,  vin et fromage sont servis.
Les foulées de Beaune 2018
Je fais une petite vidéo, des photos....Bon je n'oublie pas, ou presque, que je suis sur une course. Faut courir quand même, alors je repars.
Entre les kilomètres 4 à 6 ça se complique, c'est de la grimpette toujours entre les vignes. ça réchauffe bien, je fais même tomber la veste. On a des très beaux points de vues de lignées de coureurs qui montent loin devant et derrière. Pause photo de nouveau, je ne résiste pas,  c'est trop beau je veux immortaliser le souvenir, tant pis pour le chrono il sera secondaire, je m'éclate ! 
Courir entre les vignes...

Courir entre les vignes...

Le rythme ralentit,  beaucoup de personnes s'arrêtent. Je trouve que c'est déjà bien d'être présents pour ces coureurs au lieu d'être sous la couette !!
 
Ensuite  il y a 3 km de descente,  c'est super kiffant, je perds mes gants sans m'en rendre compte, quelqu'un me rattrape pour me les ramener, trop sympa !
 
Le dernier km est plat on voit l'arche. Pour certains ça devait être leur première course, c'est le bonheur. Mon chrono affiche 1h04 pour 10,4 km avec quelques arrêts photos et une vidéo sur le pinard et le fromage. Promis dimanche j'ai un 10 km et je ne fais pas de photos pendant la course car je ne sais toujours pas le chrono que je pourrais faire en ce moment sur un vrai 10km.
 
A l'arrivée c'est vin chaud, thé et café c'est super appréciable car une fois que tu t’arrêtes de courir ça caille !!!
Il n'y a pas de médaille mais une bouteille de vin rouge, ça change !
 
 
Les foulées de Beaune 2018

Je retrouve Constance qui m'attend au chaud dans le gymnase et on attend les filles qui reviennent de leur semi, frigorifiées mais heureuses

Les foulées de Beaune 2018
Merci à Beaune pour son accueil, à la team girly pour la bonne humeur et les fous rires et bien sûr à New Balance pour cette belle découverte ! 
Retour à l'accueil