TROUVER.... et surtout GARDER la motivation pour se mettre au sport

Dur labeur.. déjà lorsqu’on est sportif parfois ce n’est pas simple mais alors quand on l’est pas ça parait mission impossible.

Mais à vrai dire je ne crois pas que certaines personnes soient sportives et d’autres pas du tout comme parfois on peut l’entendre. Tout le monde peut s’y mettre au sport. Les soi-disant « non sportifs » peuvent devenir accro du jour au lendemain, c'est une certitude !

Il est vrai qu’il y a toujours une (bonne) raison de ne pas se bouger le derrière,  n’est-ce pas ?

Quand on ne fait pas de sport on aimerait bien s’y mettre  mais on n’imagine pas vraiment remplacer une séance canapé par une séance de footing.

Et  lorsqu’on est reconnu  sportif par les normes de la société tu n’es pas à l’abri non plus. Car la routine, la fatigue du quotidien, le travail, la famille, les amis peuvent effleurer par moment ta motivation même si elle est légendaire.

Tous humains que nous sommes, nous pouvons être tentés par la flemmardise :  une série Netflix, un restaurant improvisé, l’appel d’un ami, une sieste,  l'excuse du dossier important au boulot, "j'ai fini tard", le cadeau d'anniversaire à aller acheter, le repas familiale à préparer…mais sais-tu que tu peux faire tout ça et aussi du sport ! Le sport c'est 3% de ton temps !On ne peut pas se cacher derrière un "j'ai pas le temps", on ne peut pas manquer de temps tous les jours, toute les heures...

Alors comment faire pour rester motivé tout le temps, sans que cela ne nous demande trop d’énergie ? Pourquoi certaines personnes arrivent-elles à rester sportives et motivées durant des années et d'autres se sentent elles vaincues d'avance ?

Ces personnes dites "sportives" utilisent (parfois sans le savoir) des astuces clés pour être au taquet sportif tout le temps  

Comment créer et conserver cette  motivation ?

Le mécanisme est plutôt simple :  Objectif /  Progression  /  Satisfaction ! Ca y est t’es accro !

Pour mon exemple, je vais parler course à pied mais ça vaut pour d'autres sports, vélo, natation...

Commencer par se fixer des objectifs réalisables. C’est-à-dire être raisonnable et lucide sur ses propres capacités physiques sans pour autant se sous-estimer. Pas simple mais l’expérience nous apprend  beaucoup sur nous et ce dont nous sommes capables. On peut se surprendre …

Quoi qu'il en soit il faut se lancer baskets au pied quand même, tu peux pas agir depuis ton canapé. Un petit d'effort de démarrage est nécessaire pour que la magie opère.

Commencer par des petites distances de footing qui paraissent anodines mais qui si on s’y tient nous aiderons grandement par la suite

Se fixer 30 minutes de course pour une personne dont le sport ne fait pas parti de son quotidien est un gros challenge déjà.

 La régularité hebdomadaire est une des clefs de la réussite sportive car au fur et à mesure le corps et le cerveau se souviennent de l’effort imposé la semaine d’avant et se prépare à la session suivante. Jusqu’à ce que cela devienne une routine et une nécessité et plus du tout un effort.

La progression au début en terme de distance ou longueur de run nous apportera tout la satisfaction nécessaire à alimenter notre motivation. Sans compter le shoot d'endorphine que tu te prends et qui te rend si heureux après coup.

Je suis passée par là je peux en parler. Je n’ai pas tenu plus de 15 minutes la première fois que j'ai couru.

Il y a quelques années. J’ai commencé par un run par semaine, 15 minutes la première fois donc et j’étais au bout de ma vie, 25 minutes la semaine suivante et je n’en revenais pas, je m'étonnais moi même car j'avais des souvenirs de course à pied assez pénibles de jeunesse. Courir a toujours été une corvée, surtout quand tu ne vas pas à ton rythme et que tu es en surrégime.  La troisième semaine je boucle 45 minutes, ce qui  restera mon parcours référent pendant des mois et a marqué le début de mon addiction. il a fallu 3 séances de sport seulement pour ça. Je me suis forcée 3 fois ! Et c'était le début d'une sacrée vie sportive qui m'attendait. 

Réussir à courir 45 minutes a été une première victoire.  Moi qui détestait cela. Je finirai par courir 3 fois par semaine pendant 1 an, ce sera ma deuxième victoire. Impossible de m’en passer, hors de question de sauter une séance, la satisfaction que me procurait cette séance était envoutante. Zéro regret de m'être lancée un samedi matin après une lutte cérébrale avec mon "moi" flemmard, après mon petit déjeuner !

 

 
TROUVER.... et surtout GARDER la motivation pour se mettre au sport

C'était un engrenage qui s'était mis en place sans que je m'en rende compte

1 - Objectif :  cela peut être, sortir de chez toi baskets aux pieds ! Une course à venir ! une nouvelle distance à boucler...

2- Progrès   : en terme de distance rallongée ou de temps plus long ou tout simplement de régularité / fréquence dans tes sorties

3- Satisfaction    : de l'effort, le partage du sport si on court à  plusieurs,  grâce à l'endorphine sécrétée. Reconnaissance de notre encourage...

4- Motivation : tu es boosté pour la prochaine fois. Tu as envie de recommencer , de faire mieux ou du moins aussi bien

Et donc tu recommences….

TROUVER.... et surtout GARDER la motivation pour se mettre au sport

Le plus compliqué est de sortir de chez soi une fois dehors le tour est joué. Je ne vous cache pas que si vous vous entourez d’un ami ou 2 cela facilite réellement le taux de réussite dans ce challenge sportif. Du moins au début car ils peuvent être aussi des démotivateurs quand eux mêmes deviennent plus paresseux.

L'étape suivante est de s'inscrire à une course, un 5 km ou  un  10 km, un semi !  Avec un objectif pareil on se surprend à tenir des entrainements très ciblés qui nous font oublier une quelconque flemme.

On reste focus sur cette date où il faudra faire ses preuves et la motivation coulera de source . A plusieurs c'est toujours plus simple ! Mais seule ce n'est pas impossible, loin de là.

J'ai préparé mon premier marathon seule. Je ne dis pas que ce sont les meilleurs conditions mais si moi j'y suis arrivée tu peux y arriver. Car je suis madame tout le monde avec un boulot à plein temps, une vie de famille bien remplie, des amis, la flemme et la fatigue qui s'invitent parfois...comme toi quoi !

N'oublie pas que ce soit ton premier 10 km ou ton premier marathon, c'est pareil, c'est ta victoire à toi, ta satisfaction. Tu te sentiras presque invincible pendant un temps. La satisfaction que tu en tireras vaudra largement ton acharnement quotidien.

Si l'envie n'est pas de courir des courses mais d'entretenir la forme, de se faire plaisir sans pression ce sera le même système de motivation. Tu n'auras juste pas les mêmes objectifs.

Les progrès ou le bien être qu'apporte un footing vont t'amener a recommencer en variant les sorties, les parcours, les vitesses, les lieux.... Un conseil, prends ta paire de baskets partout à chaque déplacement pro ou loisirs, on ne sait jamais. tu les as sous la main si tu as envie de te lancer, cela deviendra un rituel..

 

 

TROUVER.... et surtout GARDER la motivation pour se mettre au sport

C'est comme ça que pendant un déplacement pro je me suis retrouvée à courir avec 2 collègues qui connaissaient mon penchant pour la course à pied. Ma petite sortie solo s'est transformée en sortie longue d'une heure et demie à leur rythme. C'était mieux qu'un resto !

Quelques citations qui font échos :

"Il y a plus de courage que de talent dans la plupart des réussites." - Félix Leclerc

 

 

Alors je te propose de faire ainsi :  Vas courir 1 fois par semaine, tente de rallonger un peu si tu peux sinon tu fais la même distance. S'il faut chausser les baskets pour 15 ou 20 minutes ça en vaut la peine car l'important c'est d'y retourner et tu verras tu te surprendras très vite ! Et surtout si tu essaies et que ça marche j'en suis certaine, fais moi signe !

Retour à l'accueil