credit photo Marathon du Mont Blanc

credit photo Marathon du Mont Blanc

Je vous ai déjà parlé de mon challenge de cette année.

Clairement ce sont les magnifiques paysages qui m'ont fascinée et qui m'ont donné envie de me lancer dans cette aventure. C’est seulement une fois inscrite que j’ai regardé le dénivelé et les barrières horaires.

Alors voilà pour ceux qui ne connaissent pas, j'ai quelques photos et tableaux qui résument assez bien le topo.

Et bien sûr je vous en dirais plus à mon retour, ça vous donnera peut-être envie d'y participer vous aussi ou pas d'ailleurs.

J'ai essayé d'adapter mon entrainement pour ce challenge mais ce que j'ai fait n'est pas suffisant j'en ai conscience. Quelques trails courus mais finalement assez roulants. Faut dire que face au Mont Blanc tout est roulant aussi !!

Une fois le choc de la courbe du dénivelé encaissé, (en même temps c'est le Mont Blanc à quoi m'attendais-je ?!! )  je suis passée en mode Cross du Mont Blanc !

Je lis tous les récits sur l'épreuve, je regarde le site régulièrement, j'étudie le matériel nécessaire, je scrute les ravitos sur la carte, je regarde des vidéos du parcours...

Je commence à stresser sévère car je veux profiter de ce moment que j'attends depuis longtemps et ne pas trop souffrir quand même.

Je connais mes points faibles et clairement cette épreuve les regroupent tous : côtes et dénivelé de dingue, chaleur possible, terrain accidenté....Et en même temps va savoir pourquoi j'ai tellement hâte d'y être.

Je me suis fixée un challenge énorme : Le Cross du Mont Blanc le 30 juin 2018
credit photo Marathon du Mont Blanc

credit photo Marathon du Mont Blanc

Le trajet de repli est celui qui est emprunté si l'organisation estime que les conditions météorologiques ne permettent pas d'accéder à l'arrivée initiale. Il parait que la descente est très technique et accidentée, voilà, voilà ....
Le trajet de repli est celui qui est emprunté si l'organisation estime que les conditions météorologiques ne permettent pas d'accéder à l'arrivée initiale. Il parait que la descente est très technique et accidentée, voilà, voilà ....

Le trajet de repli est celui qui est emprunté si l'organisation estime que les conditions météorologiques ne permettent pas d'accéder à l'arrivée initiale. Il parait que la descente est très technique et accidentée, voilà, voilà ....

Cela parait énorme 6 h, le temps maxi pour boucler l'épreuve 23 km (qui fait en réalité 25 km selon toutes les montres des runners ayant déjà fait cette course).

En montagne je ne sais absolument pas comment ça se passera pour une citadine et débutante comme moi.

On m'a juste dit que c'était le cross le plus difficile de France !

Ce sera une alternance de rando-course, je pense... en fait j'en sais rien !

Pour l'instant je mémorise les barrières horaires. Il parait que si tu arrives trop juste à la première barrière (km12) c'est très compromis pour la deuxième barrière (km18)

Ensuite le jour J, tu as beau avoir le parcours en tête, avec la fatigue et tous les paysages qui défilent,  tu ne sais plus vraiment où tu en es ! Est ce que c'est le moment où sur la courbe ça descendait ou ça montait ? Tu ne sais plus tu avances dans l'inconnu.

Voilà voilà ça promet une belle aventure tout ça...

Pour suivre mon week-end c'est par ici sur mon compte instagram, tant que je donne signe de vie sur insta c'est que tout va bien  :

J'ai eu la chance d'avoir une accréditation presse sur cet évènement. Alors j'espère que je pourrais approcher les grands de ce monde, genre Kilian Jornet par exemple , et le partager avec vous !

Retour à l'accueil