J'ai participé à un entrainement Xrun pour préparer l'Ecotrail de Paris

Depuis un moment, J’avais très envie de participer aux entrainements organisés par l’Ecotrail de Paris avec  les coachs XRUN.

Les dates ne correspondaient pas à mes disponibilités mais voici que ce samedi 17 février j'ai pu me libérer enfin. De plus la session était orientée sur  la reconnaissance d’un bout du parcours.

Adjugé vendu ! Me voici partie samedi matin direction Meudon c’est quand même à l’opposé de chez moi mais quand on aime on ne compte pas. Après 1h30 de transport en commun me voici dans le gymnase bondé d’hommes athlétiques !

Profil du traileur : Plutôt masculin, 80 % d’hommes dans ce gymnase, barbus et affutés. A croire que le trail ne laisse pas de place à la graisse. Ils sont tous fins et musclés ! Je fais obèse à côté d’eux !

Ahhh les filles, il y en a …quand même et en discutant avec certaines je réalise qu’elles sont inscrites sur le format 80 km. Non mais ce sont tous des aliens, qu’est-ce que je fais là !!

On a la possibilité de tester des baskets trail New Balance mais j’arrive  trop tard il n’y plus ma pointure. Je teste les manchons Thuasne qui s’enfilent super rapidement sous le collant. Les mollets vont être assez sollicités ce sera donc parfait.

Les organisateurs font un discours nous sommes environ 150.

Selon les organisateurs, les coureurs inscrits au format 18km sont aussi « important s » pour la course  et nécessaire à l’activité que ceux qui partent pour  le format 80 km

Le traileur débutant commence par la distance du 18 km sur l’Ecotrail de Paris et à coup sur l’année d’après il augmente la distance à 30 km.

Et bien comme ça je connais mon  programme pour l’année prochaine et c’est ainsi que d’année en année tu augmentes ta distance. J’ai quand même un doute sur le 80 km pour moi un jour….

Des groupes sont créés pour la session d’entrainement. Ouf ! Je me jette dans le groupe débutant. Je rappelle que les côtes sont mes pires ennemis. Il n’y pas si longtemps je préférais courir un marathon que faire 10 km de côtes.

Nous voilà partis une petite trentaine vers la forêt pas si lointaine, à quelques minutes.

J'ai participé à un entrainement Xrun pour préparer l'Ecotrail de Paris

Tout se passe merveilleusement bien, les coachs sont à l’écoute de chacun d’entre nous.   Ils sont 3 dispatchés sur le groupe et répondent à nos questions, nos angoisses…la forêt de Clamart / Meudon est vraiment sympa et comporte beaucoup de diversité sur le parcours.

Des petits chemins, des côtes, des escaliers, des plats, des troncs d’arbre à chevaucher on ne s’ennuie pas. On fait 8 km sans vraiment s’en rendre compte sur un parcours parfois boueux et glissant.

J'ai participé à un entrainement Xrun pour préparer l'Ecotrail de Paris
Le coach.

Le coach.

Le renforcement musculaire

Entant que coureur sur route le cardio tu l’as et tu ne vas faire de pointe à 14km/h sur un trail…en tout cas pas moi c’est sur.

Alors ce qu’il faut travailler en plus du cardio habituel c’est le renforcement musculaire, tu te débrouilles pour monter les escaliers dans ton quotidien, on oublie les ascenseurs et les escalators c’est toujours ça de pris.

Et puis tu attaques des séries de squats, tu fais la chaise…tu muscles les cuissots, essentiels en trail.

Tu as du  cardio et pas de cuisse … Tu oublies le trail !

La façon d’aborder une côte 

Il faut se connaitre et s’économiser, quitte à marcher activement pour monter. Le but est de ne pas s’épuiser à la moindre montée, car il y en a un paquet. Inutile de  fatiguer inutilement les muscles en montée. On n’est pas sensé arrivé essoufflé au bout de la côte car  tu dois relancer la machine en haut  et repartir plus rapide sur le plat. Hors si tu as tout donné avant ce sera  impossible à faire.

Il faut avoir conscience qu’à part si tu t’appelles Kilian Jornet, tu ne gagneras pas énormément de temps sur une côte par contre tu en perdras si tu t’es cramé en la montant.

Ça a l’air évident mais moi j’étais plutôt du genre à perdre un poumon en montée… je vais aborder le parcours de façon plus sereine et méthodique à présent.

Un détail qui peut avoir son importance mais qui n'est  pas vraiment lié aux côtes, les flaques d'eau, la gadoue, on ne les évite pas pendant un trail. Tu vas perdre plus de temps et plus te fatiguer à vouloir les contourner que celui qui va passer dedans. Tu fonces !!! 

La boue c'est la vie en trail

Quelques mots basiques sur l’alimentation et l’hydratation

C’est personnel à chacun, certains préfèrent le solide, d’autre le liquide ou les gels il faut tester avant quoi qu’il en soit comme sur un marathon. S’alimenter au bout de 40 minutes est l’idéal.

Le coach nous parle de son expérience personnelle. Lorsqu’il fait des trails long type 80 km de l’ Ecotrail ou plus long encore, il se met une alarme qui sonne et l’averti lorsqu’il doit  boire et s’alimenter car au bout de 10/15… heures de course tu ne te rends plus comptes si tu as mangé 1 h avant ou 10 mn avant, tu perds tes repères. C’est pour l’anecdote…car on y est pas encore aux ultras trails hein on est d’accord.

Coté hydratation on ne boit pas juste de l’eau ce que la majorité des gens font (moi la première)  il est préférable de boire des boissons pour l’effort (avec une teneur en sel ), le corps perds du sel, il ne faut pas qu’il en manque ou il perd en puissance, énergie, force. Regardez les marques de transpiration de vos tee shirts l’été après un entrainement …il y a cette marque blanchâtre c’est le sel perdu, l’hiver le même processus opère mais on le remarque moins.

Ne pas attendre d’avoir soif pour boire, on le sait car on l’entend souvent. Le coach a beaucoup insisté sur ce point. S’il fait froid comme maintenant en période hivernal il faut boire tous les ¼ d’heure par petites gorgées dès le départ de la course. Personnellement je ne le fais jamais mais j’ai noté l’importance de ce détail et je vais m’y atteler. L’été c’est toutes les 10 minutes !

Je ne manquerai pas de partager les conseils que j’entends des entraineurs expérimentés je les trouve très précieux…

J'ai participé à un entrainement Xrun pour préparer l'Ecotrail de Paris
Retour à l'accueil