Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Arrivée au Km10 !

Arrivée au Km10 !

Cette course ça faisait longtemps qu’elle était à mon programme, la première Edition.

J’étais assez curieuse de voir ce nouveau parcours : 10 km de foulées humaines qui gomment le clivage Paris / Banlieue et qui relient 2 lieux mythiques le centre de Paris, l’Hôtel de Ville et le Stade de France à Saint Denis, tout un symbole.

Ma Grande Course du Grand Paris - 21 mai 2017

Cette course se veut innovatrice. Elle est solidaire et écolo.

  • Solidarité : Reversement de 1 € par dossard aux « Incroyables Comestibles » (aide aux plus démunis)

  • Ecologie : 1 € par dossard pour planter un arbre et participer à l’agrandissement de la forêt du Grand Paris

  • Médaille en bambou à chaque arrivant, ravitaillement aux bulles d’eau (pour diminuer les déchets de  gobelets en plastique)

     

L’esprit de la course me plait, on y note une réflexion, des engagements qui me plaisent.

J’ai pu récupérer mon dossard le matin même sur la place de l’Hôtel de Ville. Sympa de voir cet endroit vide de voiture. On arpente les rues tranquillement, avec un soleil qui pointe déjà, il fait bon.

J’y croise quelques têtes connues du monde virtuel des réseaux sociaux. C’est beau de rendre concret cette vie parallèle parfois ! Quelques blogueurs, quelques instagrammers, tout le monde a la banane.

Le village départ sur la place de l'Hotel de Ville de Paris

Le village départ sur la place de l'Hotel de Ville de Paris

J’ai dormi 4h, j’ai dansé pendant des heures avec des talons de 10 cm de haut la veille, oui j’ai voulu faire la fille. J’ai détesté ces talons déjà hier en fin de soirée mais ce matin au bout de 1 km de course je les ai maudits encore plus.

J’ai eu le mollet droit super contracté dès le départ de la course, j’ai cru qu’il allait lâcher, ça peut craquer un mollet ?

Je me suis arrêtée pour masser mon mollet. Puis j’ai continué puis je me suis re-massée, puis j’ai oublié que j’avais mal. Je ne saurai pas dire quand je n’ai plus eu mal. En tout cas ça a été vite remplacé par un autre problème.

Avant l’épisode du mollet au village départ… une queue de 800 m pour les toilettes (j’exagère …si peu) on oublie les toilettes, grosse erreur ! Avec mon thé enfilé sur le chemin pour gratter 10 minutes de sommeil ce n’était vraiment pas une bonne idée de zapper les toilettes.

Résultat au bout de 3 km cela devient obsessionnel, il me faut des toilettes ! la galère. Le parcours est sympa pourtant, on passe par République, puis le long du canal Saint Martin, puis ravitaillement, ça tombe bien j’ai soif il fait chaud. J’ai le droit aux fameuses petites bulles d’eau Swala et j’ingère encore du liquide. La cata !

Un bulle = une gorgée d'eau. Ca n'a pas remplacé les gobelets mais c'est un bon début. Et puis ça marque les esprits

Un bulle = une gorgée d'eau. Ca n'a pas remplacé les gobelets mais c'est un bon début. Et puis ça marque les esprits

Enfin je vois un petite bar tout en longueur et en ligne de mire la porte des toilettes je fonce, je ne donne pas le choix d’un refus de la part du serveur, je suis dans les toilettes !

Je sors en courant tout sourire je dis merci, merci, merci ! Tout va bien le patron était souriant ouf !

Et là km 5/6 c’est une renaissance, je retrouve mes jambes, ma bonne humeur, un parcours génial, le soleil je kiffe, je profite, j’ai même doublé des coureurs, si je te jure !

La course fait au final 11,8 km. Il y a un scratch au 10 km et mon objectif est de m’y arrêter, voir mon chrono et de finir en footing.

Donc au Km10 on passe une arche (presque d’arrivée). Beaucoup de coureurs se sont arrêtés.

Je fais une pause détente moi aussi, pause photo.

Je suis repartie tranquillement, ma montre indique 1h02 au 10 km, pas fameux mais j’étais bien et avec tous mes tracas techniques, étonnant que mon chrono ne soit pas plus élevé.

L’arrivée au Stade de France te fout la chair de poule, ce stade est magnifique, on voit tous ces gradins, la pelouse bien verte, un grand soleil et la deuxième arche d’arrivée des 11,8km cette fois ci.

Wahou c’est prenant cette ambiance !

J’ai complètement oublié la première partie de ma course qui a été un peu compliquée je n’ai retenu que le positif. J’ai adoré cette course ! le parcours sur le canal Saint Martin , le canal Saint Denis, le stade c’était top.

Ma Grande Course du Grand Paris - 21 mai 2017
Médaille en bambou

Médaille en bambou

Tout le monde était de bonne humeur la dedans, les coureurs, les bénévoles.

Le seul point négatif : les consignes, les pauvres bénévoles ne s’en sortaient pas et l’attente était trop longue. J’ai cru que je ne récupèrerai jamais mon sac. Les coureurs se sont mis à aider les bénévoles. Le bon esprit était présent jusqu'au bout. Sans aucun doute un point à améliorer…

Vivement l’année prochaine !

Vous trouverez quelques photos supplémentaires sur mon instagram

https://www.instagram.com/anama_run/

Tag(s) : #10 km, #On se laisse tenter par cette course ?

Partager cet article

Repost 0