Marathon en duo de la Rochelle 2016

Tout d’abord il faut savoir que je vais à la Rochelle car à la base on a voulu m’embarquer sur le marathon mais j’avais entendu dire que le parcours n’était pas si simple. Du coup le faire en duo était un bon compromis et ça me permettait de voir de plus près  le parcours et de signer pour l’année prochaine éventuellement pour la distante mythique.

Oui je suis de celles qui analysent la courbe, le pourcentage du dénivelé, le nombre de participants et parfois même je regarde les chronos des derniers . Voilà !  ba j’aime pas les surprises quoi !

Arrivée sur le village marathon pour le retrait des dossards je tombe sur Corinne : https://cocodossard.wordpress.com/

Je suis contente car c’est ce que j’aime dans ce sport, un sport individuel mais qui rassemble.

Corinne c’est l’un des premiers blogs de course à pieds  que j’ai suivi et qui m’a donné envie d’en faire un moi-même. Je savais qu’elle participait à la Rochelle mais tomber par hasard sur elle c’était très  énergisant !

Belle ambiance dans ce village le groupe de musique qui va bien.

Belle ambiance dans ce village le groupe de musique qui va bien.

Nos dossards en main je pars avec quinzaines d’amis coureurs repérer les départs car ils sont situés à différents endroits en fonction de la distance courue.

3 départs 3 lieux :

  • 10 km
  • Marathon duo + Marathon Master 2…
  • Marathon

Il vaut mieux trainer un peu la basket la veille que de stresser le jour J à ne pas savoir d’où partir.

Le lendemain j’accompagne ma binôme qui commencera le marathon par 19,7 km et moi j’attends patiemment qu’elle finisse j’ai à peu près 2h pour trouver où se fait le relai de la puce.

 

Marathon en duo de la Rochelle 2016

 

Il fait beau mais assez frais 6 degrés. J’assiste au départ de tous mes amis coureurs et je  fais même une pause-café, j’ai le temps.

Mon tour arrive et mon binôme arrive épuisée mais heureuse c’est sa plus longue distance jamais courue.

Je démarre et je suis bien contente car j’ai très froid. Je suis partie pour 22,5 km.

C’est au bout de 20 minutes que je me réchauffe. Le parcours est sympa  au début en tout cas car après j’ai rien vu.

On passe devant un bout de plage sous le soleil. Mais très vite je vois des petites cotes et des faux plats et mon rythme s’en ressent.

Au bout d’à peine 8 km je subis la course. Je ne sais pas pourquoi.

Sur quelques descentes j’aperçois un visage que je reconnais des Réseaux sociaux, je discute un peu c’est sympa j’oublie la course 5 mn.

Puis je repars dans ma bulle, heureusement les coureurs  s’encouragent les uns les autres, on est tous dans la «  même galère ».

Je n’arrive pas à avancer et je  n’arrête pas de penser à tous ces marathoniens qui font 42,195 km, et je suis admirative car moi aujourd’hui ce n’est pas la forme et je fais que la moitié alors chapeau pour eux.

Quand on s’approche du port je sais que c’est la fin, le plaisir n’est jamais venu et je pense à ma future prépa marathon, je me dis qu’il faudra pas que je me loupe, qu’il faudra en chier pour que le jour J ce soit un moment de plaisir, même si je sais qu’on passe par des milliards de phases pendant un marathon.

Arrivée en 2h30 pour 22,5 km.

Marathon en duo de la Rochelle 2016

Je retiens un beau ciel bleu, une jolie ville, de belles rencontres,  des encouragements entre coureurs au bout de leur vie, une belle plage, une arrivée sur tapis, une rose, une très belle médaille, des  bénévoles top, un ambiance sportive comme je les aime.

Marathon en duo de la Rochelle 2016
Marathon en duo de la Rochelle 2016
Marathon en duo de la Rochelle 2016
Retour à l'accueil